LA CONTREFAÇON SUR INTERNET

« Avec une progression continue du taux de pénétration de l’Internet chez les particuliers et les entreprises, tout nouveau produit ou service numérique est une cible potentielle des cybermalveillances et toute vulnérabilité dans les systèmes et les plateformes numériques sera systématiquement exploitée. La “surface d’attaque” ne cesse d’augmenter avec l’arrivée permanente de nouvelles technologies et de nouveaux usages.

Ceci est un avertissement de la Délégation ministérielle aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces (DMISC) publié dans un rapport du 10 mars 2017[1].

Cela fait une minute que vous avez commencé la lecture de cet article et, rien qu’en France, il y a déjà eu environ 3 000 transactions[2] sur Internet, dont 9 % sont probablement frauduleuses.

Vous en doutez ? C’est pourquoi, nous vous proposons de découvrir, en chiffres et en mots, ce que recouvre vraiment la contrefaçon. Car nombre de mythes et d’idées reçues alimentent ce phénomène né dès l’Antiquité et en font un véritable fléau, qui sévit aujourd’hui sur l’ensemble de l’Internet, au détriment des marques, des entreprises et des consommateurs.

Pour lire la suite, cliquez ICI et téléchargez le Dossier EBRAND #3.

 

_______________

[1] Source : https://www.vie-publique.fr/actualite/alaune/internet-etat-cybermenaces-2017.html
[2] Source : https://www.fevad.com/bilan-e-commerce-ventes-internet/ – En 2018, la Fevad a relevé 1,5 milliard de transactions, ce qui en représente environ 3 000 par minute.

EBRAND

Author EBRAND

More posts by EBRAND